Appreciative Inquiry : Noyau de Réussite

Le renouvellement de l’intelligence, un retournement dans la manière de poser les questions, penser les défis et communiquer avec les organisations,  telles peuvent être les caractéristiques de la révolution positive qui est en train de se produire concernant l’accompagnement au changement dans les entreprises.

Il est surprenant de constater que depuis de nombreuses années, pour créer des réalités désirables et atteindre des objectifs positifs on se focalise sur les dysfonctionnements.

En effet les conceptions traditionnelles du changement ont un point commun : elles considèrent  les entreprises comme étant avant tout confrontées à des difficultés face auxquelles elles doivent déployer des actions correctrices. Cet état d’esprit, orienté vers la résolution de problème, a dominé le monde du travail pendant des années et fait preuve d’une certaine efficacité. La recherche situe le ratio de succès de cette approche à 25-30%.

Un pionner David Copperrider, en 1986, jette les bases d’une révolution. Etudiant en développement des organisations, il effectue un travail doctoral sur la dna technologyclinique de Cleveland. Son attention est fortement attirée par des exemples de coopération positive et d’innovation dans la clinique. Il obtient alors l’aval du directeur pour se focaliser sur les facteurs qui permettent un fonctionnement efficace des équipes et ce pour pouvoir amplifier les résultats dans toute la clinique.

L’Appreciative Inquiry ou AI est née. Le terme est apparu pour la première fois dans une note de bas de page dans la thèse de David Copperrider. Elle a pour titre Appreciative Inquiry : vers une méthodologie pour comprendre et développer l’innovation dans les organisations.

La méthode se répand partout dans le monde. Les praticiens français choisissent de garder son nom anglais, même si on peut le traduire par exploration appreciative ou enquête valorisante.
Le succès de l’AI est liée à son efficacité.  Ça marche et pour une raison très simple : l’AI est fondée sur le réel, le meilleur de ce qui existe déjà  dans le système. Toute entreprise a quelque chose qui fonctionne bien, lui donne vie, efficacité et  lui assure des succès. Il s’agit donc de commencer par la découverte de ce qui est positif et fonctionne déjà dans le cadre de la mission et des objectifs que se donne l’entreprise ou l’équipe, pour l’amplifier.
Mais l’IA fait bien plus que de permettre d’atteindre des objectifs : ce « noyau de réussite » sert de point d’appui énergisant et inspirant pour l’élaboration de nouveaux projets.

Appreciative Inquiry France a formé une dizaine de promotions de praticiens. Deux journées de rencontres, de partage d’expériences et de travail sont organisées les 26 novembre et 3 décembre prochains à Paris.

2 réflexions sur « Appreciative Inquiry : Noyau de Réussite »

    1. Les cas concrets d’intervention sont très nombreux. En attendant de les développer davantage voici quelques exemples : mise en œuvre opérationnelle de stratégie, remotiver une équipe de vente, créer plus de connectivité dans une équipe internationale, développer une culture entrepreneuriale et audacieuse, accompagner une première prise de poste dans un comité de direction…..

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s